À propos

Dans le cadre de mon doctorat en anthropologie médicale à l'Université de Montréal (UdeM), je conduis une ethnographie des centres d’hébergement et de soins de longue durée (CHSLD) québécois. Mes travaux portant sur divers aspects socioculturels et éthiques de la vieillesse et du soin, je m’intéresse plus précisément à l’expérience de soignants, de résidents et de leurs proches en contexte (post-)pandémique, ainsi qu’à leurs dynamiques interactionnelles et pratiques de soins. 


Cette recherche bénéficie du financement d'une bourse d’études supérieures Joseph-Armand-Bombardier du Conseil de recherche en sciences humaines du Canada (BESC D - CRSH). En 2021, j'ai également reçu une bourse de passage accéléré maîtrise-doctorat, ainsi qu'une bourse d'excellence dans le domaine de la COVID-19 et de ses impacts afin de poursuivre ce projet


Mes intérêts de recherche incluent le vieillissement, les soins de longue durée, la fin de vie, la bioéthique et les éthiques du care, les inégalités et discriminations de santé, les institutions et structures organisationnelles de soin, les lieux de soin, ainsi que les pandémies et contextes de crises. 


Mon récent article à ce sujet (Lajeunesse, 2022) porte sur les enjeux éthiques soulevés par les pratiques décisionnelles pandémiques liées à la répartition des ressources médicales et au traitement des personnes âgées, en milieu de soin et au niveau sociétal.

(ne pas reproduire sans permission)

Recherche et enseignement


Je collabore actuellement au projet de recherche appliquée et d'innovation techno-sociale Inter-vieillissement+ de la Chaire de recherche Marguerite-d'Youville d'interventions humanistes en soins infirmiers (Centre de recherche du Centre hospitalier de l'Université de Montréal - CRCHUM). Avec une équipe interdisciplinaire et interfacultaire, et en collaboration avec les partenaires du milieu clinique et communautaire, nous développons du contenu pédagogique numérique de formation initiale et continue à l'intention des professionnels de la santé et des services sociaux, en ce qui a trait au vieillissement, au soin des personnes âgées et au soutien des proches aidants du Québec.


En parallèle à mes travaux doctoraux, j'ai également contribué à la recherche sur les expériences de soins palliatifs et de fin de vie en contexte pédiatrique et gériatrique, dans le cadre du projet Expériences de fin de vie dans un Montréal pluriel (Université de Montréal). Notre dernier article (Fortin et al., 2023) porte sur les témoignages recueillis lors de cette étude auprès de parents ayant accompagné leur enfant dans la grande maladie.


Mobilisant une approche ethnographique, j'ai par ailleurs travaillé sur les expériences de réadaptation de lésions professionnelles chez l'adulte pour l'Étude exploratoire de l'expérience de soins de travailleurs blessés traités en physiothérapie (Centre de recherche interdisciplinaire en réadaptation - CRIR).


Au Centre hospitalier universitaire Sainte-Justine, le plus important centre mère-enfant au Canada, j'ai aussi participé à la recherche sur le développement psychosocial pédiatrique dans le contexte de l'Étude longitudinale i-Care (Groupe de recherche interuniversitaire sur l’inadaptation psychosociale de l’enfant  - GRIP). 


Au fil de mon parcours, j'ai été auxiliaire d'enseignement et de recherche au département de travail social et à l'École de kinésiologie de l'Université de Montréal, conférencière invitée au département d'anthropologie, ainsi que tutrice au collégial en anthropologie médicale.

Service et implication

 

Au cours des dernières années, j'ai occupé différents postes au sein de la communauté universitaire de l'UdeM (Bureau des services aux étudiants, Bureau des communications et relations publiques, Bureau du développement et des relations avec les diplômés, Faculté de musique, Bureau des activités culturelles). J'ai notamment été mentore pour le Programme d'étudiants réfugiés de l'Entraide Universitaire Mondiale du Canada (EUMC) et pour le Programme de jumelage passerelle de l'Université de Montréal. Les enjeux d'âgisme et d'inégalités socio-sanitaires me tenant à coeur, j'ai été aidante-accompagnatrice au Centre d'action bénévole des Moulins en soutien aux personnes âgées isolées et marginalisées.

Plus personnellement, il m'importe particulièrement de participer à la défense de la neuroinclusion et de la santé mentale dans le milieu académique et au-delà